Le Plan Cancer et les textes qui ont suivi, dont la circulaire DHOS du 22/02/2005, prévoient la création de Centres de Coordination en Cancérologie (3C) pour les établissements prenant en charge les patients atteints de cancer, soit dans chaque établissement, soit en inter-établissements, soit au sein d’un réseau. Il s’agit d’une mesure obligatoire, dont le mode d’organisation est laissé au libre choix des établissements.

Les objectifs de cette mesure sont les suivants :

  • engager les structures de soins dans une démarche qualité en cancérologie
  • rendre plus lisible l’organisation interne de la cancérologie
  • mettre en place une traçabilité et une évaluation des pratiques
  • permettre le développement d’un suivi plus informatif et individualisé pour chaque patient.

Le 3C est le garant :

  • du bon déroulement des RCP, de la mise en place du dispositif d’annonce, de la remise à chaque patient du programme personnalisé des soins ;
  • de la mise à disposition des entités soignantes, des référentiels, thésaurus et protocoles validés et actualisés ainsi que de l’audit de leur utilisation.

 

Le 3C est également une source d’information et d’aide :
– pour les patients via, entre autre, les Espaces de Rencontre et d’Information ;
– pour les professionnels de santé, en produisant des rapports sur les activités cancérologique médico-chirurgicales et pharmaceutiques en s’appuyant sur diverses données des établissements de santé.